Les limites du télétravail

Mickael DUCHOZE

Mickael DUCHOZE

RH specialist

Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter

Depuis quelques années, le télétravail est à la mode. Le mot est sur toute les langues et de nombreuses entreprises ont permis à leurs collaborateurs de goûter au télétravail de manière régulière. Mais de quoi parle-t-on exactement quand on aborde le sujet du télétravail ? Et n’y a-t-il pas certaines limites à abuser de ce phénomène ? C’est le thème que nous allons aborder dans l’article suivant.

Le Code du travail définit le télétravail comme « toute forme d’organisation du travail, dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur, est effectué par un salarié hors de ces locaux, de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication » (Article L-1222-9 du Code de travail).

Cette définition du télétravail permet d’englober différentes formes de télétravail puisqu’elle inclut, par exemple, le cas des salariés travaillant à domicile ou celui des salariés “nomades” qui peuvent travailler n’importe où avec les moyens adaptés, dans des espaces collectifs en dehors de l’entreprise.

A première vue, il instaure une plus grande souplesse dans les relations collaborateurs / entreprises et permettrait à chacun d’y trouver son compte. Gain de temps de transport pour les collaborateurs, gain de productivité pour l’entreprise, moins d’absentéisme…Mais à y regarder de plus près le télétravail n’a pas que des avantages, bien au contraire. Depuis quelques mois, de nombreux articles s’intéressent aux limites de ce systèmes. Nous avons donc jugé intéressant d’expliciter ces points de vue.

Nous vous présenterons dans un premier temps les limites du télétravail pour l’entreprise et dans un second temps, les limites pour le collaborateur.

Du point de vue de l’entreprise, la première limite du télétravail est la difficulté de contrôler le temps de travail effectif du collaborateur. Dès 2013, la présidente de Yahoo pointait du doigt ce problème : “La vitesse et la qualité sont souvent sacrifiées quand on travaille de la maison. Nous avons besoin d’être un Yahoo! uni, et cela commence en étant physiquement ensemble.” (La directrice de Yahoo en croisade contre le télétravail, Le Monde, 27.02.2013).

La seconde limite au télétravail pour l’entreprise que nous pouvons distinguer est certainement une communication qui devient plus compliquée, ou du moins, qui change de visage. En effet, Si vos employés optent pour le télétravail, la correspondance régulière avec eux est de mise. Cela suppose également du matériel performant pour pouvoir organiser des vidéos conférences notamment. Toute votre communication passera donc par internet et vous ne pouvez pas être en connexion permanente avec lui. Le télétravail suppose également des temps consacrés aux rapports d’activités aussi bien concernant ce qui s’est passé au sein de l’entreprise que chez l’employé qui exerce à distance

Le télétravail n’a pas que des inconvénients pour l’entreprise, mais également pour ses collaborateurs.

La première limite du télétravail pour les collaborateurs que l’on peut distinguer est certainement un risque d’isolement. Le lien social avec les autres collaborateurs est plus restreint, ce qui peut nuire à une certaine cohésion d’entreprise. Les équipes se rencontrent moins, si ce n’est virtuellement, et le contact peut devenir plus distant et altérer la culture de l’entreprise, par conséquent l’employé peut se sentir isolé et être soumis à sa propre autorité dans son organisation. Cette limite concerne surtout les entreprises qui proposent à leurs collaborateurs d’être à 100% en télétravail. C’est le cas de Whodunit, une société qui est spécialisée sur WordPress. 15 collaborateurs travaillent au sein de l’agence et tous sont en télétravail. Whodunit n’a plus de bureaux depuis 3 ans maintenant.

La seconde limite du télétravail pour les collaborateurs est liée aux limites de la communication non verbale. C’est impossible à travers une discussion à l’écrit de percevoir les sentiments, l’état d’esprit de la personne en face. Des conclusions hâtives peuvent facilement mener à des tensions. Afin de palier à ces problèmes, il faut travailler deux leviers : le sentiment d’appartenance et la communication bienveillante.

Plus le temps passe, et plus les entreprises mettront à disposition de leurs collaborateurs les moyens d’effectuer du télétravail. C’est un thème contemporain pour lequel il est nécessaire de connaitre les avantages mais aussi les inconvénients. Tout l’enjeu pour les entreprises est de correctement utiliser le télétravail et de permettre aux collaborateurs de pouvoir en bénéficier dans les meilleurs conditions possibles.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phasellus et, quis, libero leo Praesent leo. nunc